Archives par mot-clé : visiter

Le marché de Villefranche-de-Rouergue

Le marché de Villefranche-de-Rouergue est une institution. C’est un événement hebdomadaire incontournable et pittoresque qui rythme la vie de la bastide.

Le marché de Villefranche se tient chaque jeudi matin, toute l’année. C’est l’un des plus importants marchés de la région, qui double voire triple de volume l’été avec l’afflux des touristes.

marché du jeudi villefranche de rouergue

Le marché de Villefranche-de-Rouergue : un rituel historique

Le marché du jeudi de Villefranche-de-Rouergue est un excellent moyen de se plonger dans le patrimoine vivant de cette bastide créée en 1252 sur décision du frère du roi Saint-Louis.

En effet, Villefranche-de-Rouergue a été créée de toute pièce au Moyen-Age dans un but de développement économique. La ville a dès le départ été conçue comme un lieu d’échanges commerciaux constitué autour de la place centrale et de ses arcades progressivement constituées.

Dès sa fondation, Villefranche était donc une ville de marché et de foires. Les produits n’ont jamais cessé d’affluer, provenant des activités agricoles voisines ou des marchands étrangers à la région : bétail, grains, bois, métaux, vin, marchandises de tous ordres, etc. Des taxes étaient appliquées sur les produits en provenance de l’extérieur. Les producteurs locaux, eux, étaient exonérés. L’administration locale garantissait la qualité des marchandises et conservait les poids publics de manière à éviter toute contestation lors des transactions.

Ville conçue pour le commerce médiéval, Villefranche est aujourd’hui inadaptée au commerce moderne : la plupart des grands centres commerciaux se sont déplacés en périphérie de la ville, sur la route de Montauban. Pourtant le marché du jeudi reste particulièrement attractif.

Comment est organisé le marché de Villefranche-de-Rouergue ?

Aujourd’hui, le marché du jeudi de Villefranche s’étend sur la partie Est de la bastide. Il couvre la place Notre-Dame, les ruelles qui longent la collégiale, la place Lescure, la halle couverte, ainsi que les allées Aristide Briand. La partie du marché située sur la place centrale est la plus pittoresque avec ses parasols colorés dominés par l’imposante collégiale.

Sur le plan ci-dessous, l’emplacement du marché est indiqué en orange :

plan marché villefranche de rouergue jeudi

Chaque jeudi, dès le début de matinée, les villefranchois et les habitants des campagnes alentours affluent. La circulation grossit et il devient difficile de se garer. Nous vous conseillons de stationner un peu à l’écart et d’accéder au marché à pied.

Si vous résidez dans notre maison d’hôte Les Terrasses, vous pouvez accéder au marché en deux minutes à pied.

Que trouve-t-on au marché de Villefranche-de-Rouergue ?

De par son cadre, la diversité et la qualité des produits qu’on peut y trouver, le marché de Villefranche-de-Rouergue est l’un des plus beaux de la région. Les meilleurs restaurateurs du coin viennent s’y fournir.

On y trouve :

  • des spécialités de l’Aveyron : farçous, aligot, truffade, fouace,
  • des produits du Sud-Ouest : foies gras, confits, magrets,
  • des produits fins : safran, truffes, champignons,
  • des fruits et des légumes,
  • de la charcuterie,
  • du miel et de la confiture,
  • des fromages (par exemple le “cabrinou” vendu sous le porche de la collégiale par les soeurs de la communauté monastique de Falgayroles),
  • du pain et des gâteaux locaux,
  • des produits issus de la cueillette : respounchous (asperge locale), châtaignes l’automne…
  • mais aussi des vêtements, des fleurs (voir le magnifique stand de M. Marty, au centre de la place Notre-Dame) ou encore des objets ménagers…

L’été : les marchés des producteurs de pays (nocturne).

Chaque été, Villefranche organise des marchés nocturnes sur la place Saint-Jean (au bas des allées Aristide Briand) : ce sont les marchés des producteurs de pays du Lot et de l’Aveyron.

Particularité : les produits sont cuisinés sur place. De grandes tables sont mises à disposition et un orchestre anime la soirée sous le kiosque. Ambiance familiale très agréable.

Vous pourrez déguster l’aligot-saucisse, le magret de canard du Lot, les farçous, les fromages de chèvre, les bières locales, les fruits et légumes du Quercy, sans oublier le gâteau à la broche et les crêpes garnies aux confitures locales…

Il est conseillé d’arriver suffisamment tôt pour bénéficier de places assises !

 

Découvrir Villefranche

Il est facile de découvrir Villefranche à pied à partir de notre gîte Les Terrasses. Suivez le guide…

Villefranche-de-Rouergue est une ville créée au Moyen-Age sur décision du frère du roi Saint-Louis. C’est donc une “ville neuve” médiévale prenant la forme d’une “bastide”. Une bastide est une ville fortifiée aménagée selon un plan régulier : les rues parallèles débouchent sur la place centrale, sur laquelle se tient le marché. Les quartiers s’organisent par spécialités artisanales.

Villefranche est l’une des bastides les plus abouties du Sud-Ouest de la France.

Ville moderne, lieu d’échange majeur, la ville va se développer tout au long du Moyen-Age avec l’installation de marchands, de nobles et de religieux. Les échanges s’accroissent encore avec la construction du pont sur l’Aveyron (pont des Consuls).

à voir à villefranche de rouergue, aveyron

De Villefranche à Najac

Villefranche-de-Rouergue et Najac sont deux bastides presque sœurs et pourtant très différentes.
Pièces maîtresses du Rouergue (ancien nom de l’Aveyron), les deux cités ont le même père fondateur : Alphonse de Poitiers.
Frère du roi Louis IX (Saint-Louis), il fonda Villefranche-de-Rouergue puis ordonna l’agrandissement de Najac dont il transforma le château primitif en une impressionnante forteresse.

Fondée en 1252, Villefranche-de-Rouergue, fière de ses origines prestigieuses, occupe les contours de la vallée de l’Aveyron. La ville révèle un patrimoine remarquable dans un environnement empreint de douceur où domine la tuile rousse du Midi.
Villefranche a été créée pour rassembler des populations jusqu’alors éparses, mettre en valeur les terres, organiser la vie économique et constituer un réseau commercial. C’est un exemple magnifique, intact, de l’urbanisme des Bastides. Son réseau dense de rues, souplement ordonné, dessert la place principale. Celle-ci est entourée d’arcades surmontées de demeures gothiques ou Renaissance. Là, triomphe la superbe la collégiale Notre-Dame, géant de pierre arborant un gigantesque clocher-porche.

Plus au sud, la rivière entame sa course vers des gorges au tracé spectaculaire. C’est ici, à l’entrée des gorges sauvages de l’Aveyron, que Najac se profile sur un promontoire dominant la rivière. Le village offre le calme et la beauté d’un paysage où se marient l’eau, l’arbre et le rocher.
Najac épouse son encolure rocheuse par la grâce d’une rue unique. On la suit d’est en ouest, du bourg castral où s’élance le château royal jusqu’à la place du Barry. Au passage, on admire les maisons à pans de bois, les fontaines anciennes, les passages en escaliers…

clocher de la collégiale Villefranche-de-Rouergue

chartreuse saint-sauveur et son cloitre, villefranche-de-rouergue

Marché du jeudi matin, villefranche-de-Rouergue chateau de najac, aveyron chapelle des pénitents noirs, villefranche-de-rouergue chapelle des pénitents noirs, villefranche-de-rouergue